L'Antre des Masques


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant la fête d'Oshogatsu

Aller en bas 
AuteurMessage
Bayushi Shoju
Daimyo de clan - Admin
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 41
Localisation : PNJ - Kyuden Bayushi
Famille : Bayushi (Bushi)
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 11 Juil - 14:00

[HRP]
Chaque éléve s'est vu remettre une recommandation pour Bayushi Gonkuro. A vous d'arriver, de vous présenter comme il se doit.
Je ne peux que vous conseiller de lire un peu l'étiquette. Wink
[/HRP]



Les préparatifs de la fête battaient leur plein.

De loin, on pouvait voir la route encombrée de chariots. Ceux ci entraient et sortaient sans discontinuer.

Un fait notable, pourtant pouvait laisser perplexe un samourai ne connaissant pas le kyuden Bayushi , la nonchalance des gardes.
En effet, la poignée de samourais qui gardait la porte et le mur, semblait se désintéresser totalement de la sécurité et tous entraient comme dans un moulin.

Au centre de la cour, un homme hurlait des ordres pour faire acheminer les denrées là où elles devaient arriver.

Cet homme était Bayushi Gonkuro, intendant du kyuden Bayushi ...

_________________
Daimyo du clan du Scorpion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-des-masques.forumactif.com
Shoshuro Hitomi

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 11 Juil - 18:39

Hitomi avait marché tranquillement depuis le kyuden Shosuro. Elle avait fait le choix de ne venir qu'avec sa servante Ikkyo.

Vêtu d'un kimono ample de voyage, elle avait arpenté la route d'un air décidé, portant à sa ceinture le symbole de son rang, son wakizashi. Derriére elle, Ikkyo avait la charge des paquets de sa maitresse. Un volumineux paquet qui contenait un somptueux kimono de cérémonie, un paquet plus modeste avec des kimonos plus modestes, et caché dans un linge, le ninjato de la jeune femme.
Le voyage avait été agréable car déjà les prémices du printemps apportaient une température agréable.

Elles avaient voyagé de jour, profitant des nombreuses auberges de qualité du Clan du Scorpion. Mais le voyage touchait à sa fin car déjà au loin, on pouvait aperçevoir les toits du kyuden Bayushi.

Hitomi s'arrêta et demanda alors à Ykkyo d'épousseter son kimono pour en faire tomber la majeure partie de la poussiére du voyage, elle changea aussi son masque, enlevant le masque de voyage qui couvrait totalement son visage pour lui éviter les désagréments des vents et poussiéres, elle mit à la place un masque tout en perles qui ne cachait rien de sa beauté mais réhaussait au contraire la ligne de ses yeux.

Elle se tourna ensuite vers Ikkyo.


- Ikkyo, allons y, comportes toi correctement, si tu me fais honte, tu m'auras de ma main.

La jeune paysanne hocha la tête d'un air grave, elle savait que cette espéce de peste était capable de le faire, elle l'avait déjà vu battre un garcon d'auberge qui avait renversé son thé.
Ikkyo était habituellement attachée au service des éléves de la famille Shosuro, elle avait été exceptionnellement détaché de ce service pour suivre la jeune femme, et n'était pas persuadée d'avoir une valeur telle que la jeune femme soit obligé de la ramener.

Les deux femmes progressérent rapidement, dépassant rapidement les lourdes charrettes à bras qui encombraient la voie. A la porte, Hitomi s'inclina devant un bushi.


- Bayushi San, je suis ici sur l'ordre de Bayushi Osama et de Shosuro Osama. Pourriez vous me faire conduire à l'intendant.

Le soldat regarda la jeune femme et sourit.

- C'est l'homme qui hurle au milieu de la cour, Shosuro San.

La jeune femme s'inclina et pénétra dans la cour. Elle observa briévement la scéne et se dirigea vers Bayushi Gonkuro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoshuro Hitomi

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Mer 12 Juil - 16:26

Hitomi s'approcha à pas feutrés de Bayushi Gonkuro. Arrivée à son niveau, elle s'inclina profondément et élévant la recommandation au dessus de sa tête.

L'angle que la jeune femme avait adopté, était cependant loin d'être anodin, il permettait tout simplement de découvrir sa nuque et de présenter à son interlocuteur un aperçu de sa chair nacré comme une promesse future. Elle avait appris ce stratagème auprés de sa mére et depuis qu'elle en avait perçu la puissance, ne rechignait jamais à la courbette.
Elle avait vite compris que le sexe fort était prêt à tout pour des promesses de chair, qu'elle n'était même pas obligé de tenir ensuite.

Après un moment, elle sentit enfin l'intendant prendre la recommandation. Celui ci avait pris son temps soit pour marquer son importance, soit pour reluquer à loisir, soit tout simplement car il surveillait la cour.

Cependant la jeune femme avait déjà travaillé de nombreuses fois son cérémonial et le moment était venu d'assener un second coup à la virilité de son interlocuteur. Elle prépara un sourire radieux et se redressa dans un mouvement gracieux.


- Bayushi Sama, je suis Shoshuro Hitomi, éléve au kyuden Shoshuro.

Le regard de l'intendant s'arrêta un moment sur le visage de l'adolescente. Il finit par sourire et par appeller quelqu'un.

- Hitomi San, cet homme va vous conduire dans l'aile qui a été reservée pour les éléves. Vous y serez logé dans des chambrées de 5 personnes.

Hitomi s'inclina à nouveau.

- Merci Bayushi Sama.

Elle se détourna et suivit le heimin qui s'était approché pour la guider.
Pour la premiére fois, elle allait pénétrer dans le kyuden de la famille Bayushi, celui là même qu'on appellait le chateau aux deux visages, en référence à ses nombreuses caches et à ses parties secrêtes pour tout autres que les Scorpions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Naizen

avatar

Nombre de messages : 74
Localisation : Kyuden Bayushi
Famille : Bayushi
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Jeu 13 Juil - 18:53

Naizen venait d'arriver au poste de garde. Son voyage à cheval s'était bien passé car le temps était clément. Il alla de suite au relais routier, donna son identité et l'endroit où il avait loué son cheval au heimin présent, puis sortit en direction du centre de la cour.

Il portait un kimono de voyage ainsi que son daisho qu'il avait eu le droit de porter suite à son Gempukku. Son katana était porté tranchant vers le haut afin de pouvoir être dégainé rapidement en cas de problème. Sa démarche était fière et les heimin ainsi que les hinin, qu'il croisait, faisaient bien attention à ne pas le bousculer, n'y même à le toucher.

Arrivé devant l'intendant, Naizen s'inclina bien bas en tendant sa recommandation puis sur un ton plein de déférence déclara :


- Bayushi Sama, je suis Bayushi Naizen membre de l'école de Bushi de la famille Bayushi.


Naizen attendit la réponse sans se redresser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Katsumi

avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Kyuden Bayushi
Famille : Bayushi
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Jeu 13 Juil - 19:26

Vêtue d'un simple kimono, portant dans un sac ses effets personnels, Katsumi se dirigeait vers le poste de garde, tenant son ninjato enveloppée dans un tissu de soie. Après une brève discussion avec l'un des gardes qui lui indiqua d'aller voir l'homme qui hurlait au milieu de la cour, elle se dirigea vers l'homme en question. S'inclinant lentement afin que l'homme puisse avoir une vue plongeante sur sa poitrine volumineuse visible par l'ouverture de son kimono, elle prit la parole :

- Bayushi Sama, je me nomme Bayushi Katsumi de l'école Shoshuro. Sortant un morceau de papier de son sac pour le montrer à l'intendant, J'ai reçu la présente recommandation. J'attends vos instructions Bayushi Sama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Kensaku

avatar

Nombre de messages : 44
Age : 49
Localisation : Province de Iha
Famille : Bayushi
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Ven 14 Juil - 11:08

C'est dans le modeste domaine de son père que Kensaku reçu l'invitation de Bayushi Shoju. Kyuden Bayushi n'étant qu'à trois jours de marche et le temps étant particulièrement clément, il décida de s'y rendre à pied. Il fit donc rapidement ses adieux à sa famille, s'équipa et se mit en route.

Dans l'après-midi du troisième jour, après un voyage sans encombres, il arrivait aux portes de Kyuden Bayushi. Avisant un garde à la porte, il le salua et demanda ou il pourrait trouver l'intendant, Bayushi Gonkuro. Ce dernier lui désigna un homme qui criait des ordres dans la cour.

Après avoir pris le temps de débarasser ses vêtements du plus gros de la poussière du voyage, Kensaku se dirigea vers l'intendant et le salua en s'inclinant respectueusement, tendant la recommandation devant sa tête :

"Mes respects, Bayushi sama. Je suis Bayushi Kensaku et je suis ici en réponse à la convocation de Bayushi osama. On m'a demandé de me présenter à vous".

Toujours respectueusement courbé, Kensaku attendait que l'intendant daigne s'occuper de lui.

Après avoir distribué quelques ordres supplémentaires, l'intendant se tourna vers Kensaku et le salua rapidement puis saisit la recommandation et y jeta un bref coup d'oeil.

"Soyez le bienvenu, Bayushi-san. Je vais vous faire conduire dans votre dortoir ou vous pourrez prendre un peu de repos et vous rafraichir après votre voyage".

En prononcant ces derniers mots, l'intendant avait jeté un regard critique à la tenue de Kensaku qui portait encore les marques du voyage.

L'intendant fit signe à un des heimins qui travaillaient sur la place et lui ordonna de conduire Kensaku aux dortoirs. Après un bref salut, il retourna s'occuper de ses affaires tandis que Kensaku suivait silencieusement le heimin dans le dédale de Kyuden Bayushi.


Dernière édition par le Lun 17 Juil - 10:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shosuro Kiosuke

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 36
Localisation : devant un koto.
Famille : Shosuro
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Sam 15 Juil - 13:00

Les jours s'étaient étirés sur sa vie sans qu'il n'ai conscience du temps qui passait. Durant longtemps, il ne connu que son sensei, et ne vit nul autre paysage que les terres entourant le dojo où il étudiait. Tout ceci pris fin un jour où son maitre lui donna une recommandation. Nulle explication, nulle raison, juste un bout de papier, tendu alors qu'ils étaient tout deux assis sur les tatami de la salle d'entrainement. Quelques mots, trop peu, avaient été prononcé par ce maitre implacable que Kiosuke avait commencé à apprécié.

sensei a écrit:
Shosuro-kun. Va là-bas et fais nous honneur. Prends tes masques et suis notre loi et nos devoirs. Fais nous honneur ou ne reviens jamais.

Il avait encore tant à apprendre de ce maître, tant de disciplines juste touchées du bout des doigts alors que l'élève aurait voulu tout connaitre. L'Art de la danse et de la comedie, la calligraphie et la prose... Mais... Lorsque le maître parle, l'élève se doit d'obeir. Le lendemain, après le repas du matin, kiosuke partait des terres où il habitait pour se rendre au Kyuden Bayushi.

Vêtu d'un kimono simple, mêlant des tons orangés à un violet sombre, il avançait d'un pas posé. Sur son visage, un masque, comme tant d'autre sur cette route, il portait un masque. Le sien était aussi simple et sans fioriture que son habit, sans pourtant manquer d'élégance. Ni trop raffiné, ni trop précieux, il était parfait, selon Kiosuke.

Arrivé au Kyuden, il se fit désigner la personne recherchée par un garde. Il était au millieu de la place à hurler des ordres et des consignes. D'autres personnes étaient autour de lui, tendant un parchemin. Surement des gens, qui comme lui avaient été envoyés auprès de cette personne par leurs maîtres, ou leurs parents.

Kiosuke s'avança vers ce groupe et d'un geste relativement discret, enleva un peu de la poussière du voyage pour ne pas paraître miséreux. Sortant de sous son kimono sa recommandation il allait faire comme les autres, parler à Bayushi Gonkuro, agenouillé, lorsqu'une voix parla dans son esprit.

Souvenir d'un cours avec son sensei a écrit:
le maitre dit: "Shosuro-kun, rapelle toi toujours que celui qui parle en premier est celui qui est et sera le plus important de toute la conversation. Ne parle jamais avant un homme respectable et respecté avant qu'il ne t'en ai donné la permission.
L'élève un peu perdu lui demanda alors: "Mais.. Sensei, comment parler avec une personne si on n'a nul moyen d'engager la conversation si il ne le fait pas?"
Le maitre: "Graine d'imbécile. Ecoute mieux mes cours. Attendre qu'il ou elle parle sera une preuve du respect inhérant à sa personne. Mais tu as plus de mille manières de te faire connaitre à lui. Si tu n'en sais pas maintenant, avec mes cours, tu n'en sauras jamais !

Le cours se terminait sur un coup cinglant de tessen pour apprendre au jeune homme que jamais il ne devait poser une question dont la réponse était connue. Une manière aussi de faire que l'élève se rapelle toujours de cette leçon.

Kiosuke regarda alors les autres jeunes qui avaient parlé à l'homme sans attendre la permission de parler. Peut-être que les règles de la politesse avaient changée... Dans ce cas, il serait mortifié d'utiliser des règles dépassées, mais il se plia aux cours de son vieux sensei.

C'est donc dans le seul bruit de la soie de son kimono que Kiosuke s'approcha de Bayushi Gonkuro. Une fois arrivé a cinq pas de l'homme, distance courante pour montrer son respect, il s'agenouilla, les deux mains à plat sur le sol à la hauteur de sa tête. Il n'avait pas pronocé un mot, attendant que la permission lui en soit donnée. Il n'avait pas non plus sorti la recommandation car elle n'aurait rien apporté tout en faisant paraitre discourtois sa salutation. On ne salue pas avec une main serrée autour d'un objet, fusse-il une recommandation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Shoju
Daimyo de clan - Admin
avatar

Nombre de messages : 187
Age : 41
Localisation : PNJ - Kyuden Bayushi
Famille : Bayushi (Bushi)
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Dim 16 Juil - 12:36

[HRP]
Bayushi Gonkuro n'est qu'un pion qui vous enverra dans vos dortoirs, donc faites le agir vous même.
Sauf grosse grosse erreur de RP, ou d'étiquette, je n'interviendrais pas.
[/HRP]

_________________
Daimyo du clan du Scorpion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antre-des-masques.forumactif.com
Yogo Mitsu

avatar

Nombre de messages : 21
Famille : Yogo (Inquisiteur)
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Dim 16 Juil - 17:56

Yogo Mitsu avait quitté l'école aprés avoir subi un sermon de la part de son professeur. Il fallait qu'il cesse sans arrêt de se laisser controler par ses premiers instincts, il devait laisser place à la reflexion et ne pas toujours penser en terme de rapport de force.
Et bla et bla et bla, Mitsu n'avait que faire de cela, il avait déjà la voie qui serait la sienne.

La distance entre le kyuden Yogo et le kyuden Bayushi n'était trés importante et Mitsu avait donc fait le choix d'y aller au pas de course. Il remonta rapidement la route encombrée des heimins qui portaient leurs produits au kyuden. Arrivé prés de l'entrée, il se retrouva même bloqué par la foule de ces puants, mais un grogrement menacant suffit à les écarter.

Il s'approcha d'un garde qui fit un léger pas en arrière et porta la main à son katana.


- Du calme, l'ami, je viens voir l'intendant Bayushi Gonkuro.

Il agita le parchemin devant les yeux du garde qui lui répondit tout en prenant soin de ne pas se mettre à portée.

- Au centre de la coeurs, Yogo San.

Mitsu lui fit un sourire crispé et se dirigea droit sur l'intendant. Il mit un genoux à terre et éleva ses mains au dessus de sa tête avec le parchemin devant Bayushi Gonkuro.
Cela le situait encore bien assez haut pour que le parchemin soit au niveau du visage de l'intendant.

Il fit un pas en arriére et dit :


- Oui, Yogo San ?

Mitsu se releva alors, déployant son corps musculeux dominant ainsi de toute sa piéce le pauvre intendant.

- Je viens pour la fête d'Oshogatsu.

Mitsu fit un signe de la main à un heimin.

- Suivez le, Yogo San, il va vous conduire à votre chambre.

Yogo s'inclina légérement et s'en fut avec l'heimin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shosuro Kiosuke

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 36
Localisation : devant un koto.
Famille : Shosuro
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 18 Juil - 11:20

Le temps avait passé, léger comme une plume. Peut être trente secondes, peut être une éternité. Kiosuke senti le regard de Bayushi Gonkuro peser sur sa nuque. Le mettait t il a l'épreuve en ne lui parlant pas, ou bien attendait-t-il qu'il parle, comme ceux qui l'on précédé?

Kiosuke laissa le temps continuer son cours en restant ainsi, mains sur le sol, silencieux. Une hirondelle s'envola au loin, laissant son cri planer dans l'air. La concentration de Kiosuke était telle que la rue lui était devenue muette. Il n'entendait rien d'autre que le souffle calme de Bayushi Gonkuro.

Ce dernier fini par prendre la parole d'une voix posée et calme, comme si de rien n'était.

- Que desirez-vous?

Sans relever la tête, Kiosuke se présenta simplement.

- Je me nomme Kiosuke Shosuro et je viens ici sous la recommandation de mon maître.

L'homme prit son temps pour répondre, prenant lentement le papier que Kiosuke tendait par dessus sa tête. Puis une fois que kiosuke avait un peu relevé la tête, il lui dit.

Bien, Shosuro-san. Suivez la route du lièvre qui part derrière moi. Au troisième croisement, prenez à droite. Après quarante pas, vous serez devant le dortoir qui sera votre maisonnée pour la durée de la fête.

Kiosuke se releva alors, d'un mouvement souple, un peu trop souple et qui montrait que trop son habitude de danser, et de jouer la comédie. Il s'inclina une dernière fois.

Je vous remercie de votre bonté, Bayushi-san.

Puis le saluant, il s'en alla en direction du dortoir désigné. L'élève était enfin arrivé en ville et il savait où il allait résider.. Il aurait voulu connaître tant de choses supplémentaire... Pouquoi lui, pourquoi maintenant, que pouvait il faire au millieux de ces bushi ou autres courtisans alors que son art de comédien n'était pas encore maitrisé?
Mais un souvenir de son mâitre le calma et il avança dans les rues avec un esprit calmé.

souvenir d'un cours du maître a écrit:
L'impatience est à l'étudiant ce que l'illétrisme est au noble. Un obstacle qui l'empèche de voir, comprendre et apprendre. Patience est mère de vertus. Celui qui regarde le monde avec l'esprit en paix verra ce qui reste caché aux simples.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Katsumi

avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Kyuden Bayushi
Famille : Bayushi
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 18 Juil - 14:15

Katsumi était restée inclinée devant l'intendant depuis qu'elle était arrivée devant lui. Ne voulant pas lui manquer de respect, elle resta ainsi jusqu'à ce qu'il prenne la parole et lui demande de se relever. Puis d'un geste de la main, un heimin s'approcha de lui.

- Bayushi-San, je vous en prie, suivez cet homme qui vous conduira à votre dortoir.

S'inclinant :

- Merci Bayushi-Sama.

Katsumi prit congé de l'intendant et suivit l'heimin. Elle allait être logée dans un dortoir, elle ne serait donc pas seule. Un peu inquiète, Katsumi se demandait quelles personnes partageraient sa chambre. Chassant cette pensée qui la mettait quelque peu mal à l'aise, elle focalisa son esprit sur les décorations installées pour la fête d'Oshogatsu le temps du trajet jusqu'au dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Yoshida

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 50
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 18 Juil - 16:33

Bayushi Yoshida était tendu comme un ressort. Il recevait enfin la possibilité de prouver sa valeur, et de réparer l'échec de son père. L'excitation et le trac se mélangeaient de façon détonante.

Son étonnement fut donc énorme lorsqu'il vît la nonchalance des gardes et le peu d'attention qu'ils semblaient porter aux visiteurs. Inconcevable! Incroyable! Inadmissible! Personne ne lui demanda quoi que ce soit et il arriva sans être arrêté une seule fois dans la cour intérieure.

Sa surprise allait encore monter d'un cran lorsque, cherchant le noble intendant Bayushi Gonkuro, un serviteur lui indiqua un petite homme gesticulant et hurlant.


"Quoi?" se dit-il, "comment peut-on arriver à un tel poste en faisant preuve de si peu de contrôle sur soi-même? Père ne laisserait pas ce genre de chose se produire dans son modeste domaine"

Il se dirigea vers l'intendant et d'une courbette sèche, à la profondeur millimetrée pour être respectueuse - mais sans plus - salua son interlocuteur. Si ce dernier nota la nuance, il n'en laissa pas montrer trace sur son visage et rendit la politesse à Yoshida en lançant encore deux ou trois ordres vociférés vers des porteurs. Il se tourna alors et lui dit.

"Oui - que puis-je pour vous, noble samuraï ?"

Se courbant une nouvelle fois, Bayushi Yoshida tendit à deux mains sa recommendation et déclara:

"Bayushi Yoshida - à votre service, Gonkuro-Sama"!

L'ombre d'un sourire apparut un court instant sur le visage de l'intendant en entendant la secheresse dans la voie du jeune homme. Il avait déjà vu passer nombre de jeunes nobliaux fiers et plein d'illusions. Il garda néanmoins ses réflexions pour lui-même et envoya le nouvel arrivé vers le dortoir:

"Ce serviteur va vous conduire au dortoir, Yoshida-San"

Après une dernière courbette, Bayushi Yoshida, suivit le serviteur. L'intendant suivit un moment des yeux la nuque raide et les épaules nouées du jeune homme qui s'éloignait, en pensant à son infortuné père.
Il reprit rapidement ses vociférations et relança rapidement à coups d'insultes et de jurons sonores les serviteurs tire-au-flanc qui en avaient profité pour ralentir la cadence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Izumi

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 18 Juil - 16:57

Bayushi Izumi était arrivé la veille au soir. Tout crotté et son kimono couvert de la poussière du voyage.

Le voyage. le courtisan réprima une grimace à la pensée de ces derniers jours.

Certes le voyage depuis Ryoko Owari Toshi s'était passé sans trouble, mis à part un orage qui l'avait laissé trempé. Mais chevaucher six heures par jour n'était pas, loin s'en fut, son loisir favori. C'est donc avec soulagement que le jeune homme avait aperçu les portes de Kyuden Bayushi et abandonné son cheval au relais.

Trouver une auberge n'avait pas été simple, la fête d'Oshogatsu attirait beaucoup de monde. Mais son verbe, à moins que ce ne fut sa bourse bien pleine, avait fait merveille. Après s'être délecté dans un bain bouillant, Izumi avait prit une collation frugale avant de se coucher.

Au matin il avait retrouvé son kimono, nettoyé et plié devant sa porte. Ce dernier était de qualité. De soie noire et fushia, arborant le mon Bayushi et celui de son Dojo. S'habiller et se préparer lui pris deux bonnes heures. Il se cura d'abord les ongles avec soin, maquilla son visage, puis ses yeux, enfin il huila et coiffa ses cheveux en un chignon élégant et complexe.

Enfin prêt, il s'agenouilla devant le présentoir qui portait son wakizashi. Son front heurta le tatami alors que le jeune samouraï s'inclinait avec dévotion devant son arme. Il prit celle ci avec respect, des deux mains et la leva au dessus de sa tête, entonnant une prière à ses ancêtres.

Enfin, il passa le sabre court à sa ceinture, ajusta son masque et se leva. Il aimait la sensation du métal poli sur sa peau. Le masque d'argent était la réplique exacte de son visage, figé dans un éternel sourire. La beauté du diable disaient certains.

Le soleil n'était pas encore à son zénith lorsque Bayushi Izumi quitta l'auberge. Le heimin qui tenait l'établissement lui avait indiqué ou trouver Bayushi Gonkuro, l'intendant du Kyuden Bayushi.

Le courtisan observa l'intendant de longues minutes, afin de se faire une idée de son futur interlocuteur. Il ne manqua pas de noter l'attitude rustre de ce dernier qui hurlait ses ordres, ni le daisho qui ornait sa ceinture, un bushi … Il remarqua également plusieurs jeunes samouraï, qui se présentaient à lui, couverts de poussière, avec des manières de gaijin. Seul, l'un d'entre eux semblait avoir quelques notions d'étiquette. Izumi examina les jeunes samouraï avec dédain tandis qu'il lisait leur conversations sur leur lèvres. Leur masque ne couvrait même pas leur bouche, les imbéciles, c'ést certes plus pratique pour manger, mais cela les rend si … transparents.

Intéressant songea t'il, ainsi toutes les écoles envoient leurs meilleurs éléments au Kyuden Bayushi. Derrière son masque, le courtisan esquissa un sourire carnassier. Si c'est là tout ce que les autres écoles ont de mieux à envoyer, je n'aurais pas de difficultés à les éclipser.

Profitant d'une accalmie dans le flot d'ordres que vociférait l'intendant, Izumi s'avança, évitant au passage une flaque de boue.

S'inclinant profondément devant le samouraï, le courtisan, attendit que celui-ci l'apostrophe.

Alors, de sa plus belle voix il se présenta.

Bayushi Sama je vous présente mes respects, je suis Bayushi Izumi, de l'école de courtisans de Ryoko Owari Toshi. Mon Senseï Bayushi Tôda m'a prié de vous transmettre ses salutations et son respect pour votre famille. Il m'a également fait l'insigne honneur de me recommander à votre excellence.

D'un geste délibérément lent, afin de montrer qu'il n'avait nulle intention hostile, la main d'izumi plongea alors dans les plis de son obi pour en réémerger avec un parchemin cacheté, qu'il tendit à l'aide de camp de l'intendant.

Il ne lui appartenait pas de transmettre directement le parchemin directement à Bayushi Gonkuro.

Gonkuro prit le parchemin que lui tendait son aide de camp, brisa le sceau et parcouru le parchemin.

D'un tonitruant "Toi viens la", il stoppa net la course d'un heimin, qui se prosterna dans la poussière à ses pieds.

Conduit Bayushi-san dans le kyuden immergé, dans l'aile des fleurs de Jade.

Puis se retournant vers Izumi, il se fendit d'une légère courbette.

Soyez le bienvenu au Kyuden Bayushi, Izumi-San. Ce heimin va vous mener à vos appartements. Transmettez mes remerciement à Tôda-San lorsque vous le verrez.

Le ton était poli et neutre, mais le jeune courtisan décela une tension dans la voix de l'intendant. Assurément il y avait quelque chose entre son maitre et cet homme. Mais il serait malvenu de chercher plus avant.

Izumi s'inclina profondément devant l'intendant.
Je suis indigne de l'honneur qui m'est fait d'être accueilli par un samouraï aussi glorieux que vous Sama. Ce sera un honneur de transmettre vos remerciement à mon maitre. Soyez remercié milles fois.

Le jeune courtisan s'inclina une dernière fois et pris congé.

S'adressant au heimin qui était toujours prosterné dans la poussière il lâcha d'une voix suave:

Toi lève toi. Quel est ton nom?

Je suis Asano, sama.

Et bien Asano, conduit moi et donne moi les dernières nouvelles du Kyuden Bayushi et de la fête d'Oshogatsu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shosuro Kaneko

avatar

Nombre de messages : 43
Localisation : Kyuden Bayushi
Famille : Shosuro
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Mar 12 Sep - 17:12

Shosuro Kaneko était arrivée la veille en compagnie de sa sœur. Elles avaient voyagé depuis la maison familiale avec une caravane marchande qui se rendait à Kyuden Bayushi pour y apporter différentes denrées. Elles avaient fait la route en palanquin, portées par des heimin dont elles s’étaient offertes les services, et tout s’était relativement bien passé. L’importante escorte de la caravane, en grande majorité composée de rônin engagés pour l’occasion, avait sans doute dissuadé les éventuels brigands de lancer une attaque. Toujours est-il que les sœurs Shosuro avaient pris une chambre dans une auberge fort correcte tout près du palais du clan et passé la nuit là-bas afin d’arriver fraîches, propres et disposes.

Elles consacrèrent une bonne partie de leur matinée à se préparer pour rendre hommage aux sensei qui leur avaient fait l’honneur de rédiger une lettre de recommandation à l’attention de sans doute l’une des plus importantes personnes du kyuden : l’intendant Bayushi Gonruko, en qui le seigneur Shoju avait suffisamment confiance pour lui donner la gestion du palais du clan.
Elles revêtirent pour la circonstance le même fin kimono de soie noir et bleu-vert, dont les couleurs rappelaient élégamment celles de leurs cheveux et de leurs yeux, optèrent pour un chignon délicatement associés à de petites fleurs blanches et des rubans de soie noirs et bleus sans pour autant fixer la coiffure avec du sucre chaud, ce qui les aurait contraintes à se laver de nouveau les cheveux aujourd’hui. Les obi furent noués avec soin en un entrelacs complexe et soyeux, de petites pierres de verre fixées au col du kimono et éparpillées dans leur chignon.

Chacune vérifia avec soin la tenue et le maquillage original qui leur servait de masque, afin qu’elles soient le reflet vivant l’une de l’autre, avant de se munir de leurs lettres de recommandations et du cadeau qu’elles avaient prévu pour l’intendant, une bourse de soie noire et écarlate finement brodée du mon de sa famille et de celui du clan du Scorpion pour l’une, un obi de la même matière et de la même couleur portant la devise de la famille Bayushi en filigrane pour l’autre. Elles avaient choisi des présents complémentaires, une façon subtile d’obliger le récipiendaire à les porter ensemble, afin d’éviter d’être séparées même dans ce qu’elles offraient.

Elles rassemblèrent leurs affaires dans deux grands coffres qu’elles firent porter par des serviteurs de l’auberge au kyuden, tandis qu’elles suivaient en devisant à voix basse. Elles remarquèrent l’ambiance étrange qui régnait aux portes de la forteresse, le laisser-aller qui semblait être de mise alors qu’il aurait dû en être tout autrement, mais ne s’en étonnèrent pas outre mesure. Cela devait faire partie d’un ensemble. Il aurait été très surprenant que le désordre fût involontaire. Elles avisèrent l’homme gesticulant au milieu de la cour et se regardèrent en souriant. Encore une pièce du puzzle ?

Plusieurs personnes défilèrent devant lui, sales et couvertes de la poussière du voyage. Elles avaient dû presser le pas pour arriver au plus tôt et n’avaient pas songé, sans doute à cause de cette précipitation, à la plus élémentaire des courtoisies. Mais tous étaient très jeunes, comme elles, et n’avaient peut-être pas eu l’occasion de plonger des heures durant dans l’atmosphère feutrée des cours de l’empire. Il aurait été malséant de leur en tenir rigueur ou de vouloir tirer un quelconque avantage de leur inexpérience, puisqu’ils étaient tous logés à la même enseigne.

« Regarde, Kameko ma sœur, chuchota Kaneko, celui-là avec son air incontestablement supérieur s’appelle Bayushi Izumi. Nous sommes allés ensemble au Dojo du Mensonge à Ryoko Owari Toshi, je t’en ai déjà parlé. Il a quelques défauts mais il est somme toute assez talentueux. Ne le dis jamais en sa présence, il pourrait devenir encore plus suffisant qu’il ne l’est déjà… à moins que cela ne t’apporte un quelconque avantage, bien sûr.

Elles reprirent leur progression vers l’intendant une fois le courtisan parti et s’inclinèrent respectueusement et dans un parfait ensemble devant l’homme à la carrure de guerrier qui vociférait des ordres à l’envi. Cette vision étrange fit taire la voix soumise à rude épreuve depuis un long moment, et le samurai posa sur elles un regard surpris. Il eut pendant un très court instant l’impression de voir double.
- Ohayo gozaimasu, Bayushi Gonruko osama. Nous sommes Shosuro Kaneko et Kameko, et avons été envoyées ici par nos sensei respectifs pour la fête d’Oshogatsu, munies des présentes recommandations.
Elles avaient parlé ensemble dans une parfaite synchronisation, comme il leur arrivait très souvent de le faire quand elles n’y prêtaient pas garde. Mais ce n’était pas le cas en l’espèce. Elles attendirent qu’il prenne connaissance de leurs lettres pour s’incliner de nouveau et avancer vers lui leurs mains fines à la peau diaphane et lui présenter les cadeaux qu’elles lui destinaient.
Enfin quelqu’un qui y a pensé, songea l’homme en considérant avec intérêt les petits paquets enveloppés de papier de soie.

- Nous avons eu l’audace de nous dire qu’un modeste témoignage de notre considération aurait l’heur de vous plaire, Bayushi osama.
- Je suis indigne d’une telle attention, demoiselles Shosuro, et ne puis accepter votre présent.
- Nous sommes conscientes que ce ne sont que des babioles et que votre position vous a habitué à des choses plus en accord avec le statut important dont vous jouissez, mais vous nous obligeriez infiniment, Bayushi osama.
- Certes non, demoiselles Shosuro. Je me vois contraint de vous offenser en refusant, car je n’ai pas d’objet digne de votre sollicitude.
- Nous ne vous ferions pas l’affront de vous réclamer quoi que ce soit, Bayushi osama. Nous ne serons en aucune manière contrites si vous choisissez de nous rendre la pareille plus tard.
- Dans ce cas, et seulement dans ce cas, j’accepte, demoiselles Shosuro. Domo arigato gozaimasu.
- Dou itashimashite, Bayushi osama.

Quelques courbettes plus tard, un heimin les conduisit dans l’aile réservée aux jeunes promus des différents dojos du clan tandis que les serviteurs de l’auberge laissaient leurs bagages à la charge de ceux du palais.
Bayushi Gonruko défit discrètement les paquets que les deux jeunes femmes lui avaient offert et passa une main satisfaite sur la soie des présents. Ils étaient simples et sans doute d'une valeur modeste, mais de très bon goût. Ils feraient merveille avec son kimono de cour aux couleurs de son clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bayushi Asano



Nombre de messages : 6
Localisation : Ryoko Owari Toshi (Cité des mensonges)
Famille : Bayushi
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Dim 29 Oct - 22:04

La nouvelle de la convocation de tous les nouvelles recrues pour une fête donné par le Daymo du clan avait mis en émoi le jeune Asano.
Il prepara avec soins ces affaires pour permettre de représenter avec honneur sa famille et son école.
Afin de mettre un maximum les fortunes de son coté, il passa deux heures à prier devant l'autel de ces ancêtre afin de favoriser son voyage.
Il prit un cheval au relais et se mit en route en se remomorant tous les conseils qu'il avait recus avant de partir.
Au bout de deux jours de voyage un violent orage éclata et il du faire une halte improvisé pour se secher.
En refaisant ces paquets, il s'apercut que ces priéres avaient été vaines car il avait oublié le cadeau qu'il avait préparé pour Bayushi Gonkuro.
Le reste du voyage se passa sans incident notable.
En arrivant dans le cité peu avant la nuit, il laissa le cheval au relais ainsi que son nom et se dirigea d'un pas résolu vers l'entré du poste de garde.
Au cours du chemin, il remarqua qu'il n'etait pas tres présentable.
Il decida alors d'entrer dans une auberge pour passer la nuit et faire nettoyer ces habits de voyage.
Le lendemain, il se reveilla tôt et comme il l'avait ordonné ces kimonos etaient prés et frais.
Sans se presser et arborant fierement son daisho, il se dirigea vers le poste de garde. Il fut un peu surpris par le laxisme des garde mais pensa à une ruse.
Il se dirigea vers l'homme au centre de la cour qui aboyait des ordres aux petites mains.

Quelque metres devant lui, il se courba respectuesement et d'une voix forte et calme dit :
« Mes respects, Bayushi sama. Je me nomme Bayushi Asano. Je suis ici pour répondre à cette convocation »

Apres un cout instant l'intendant fit un signe. Asano se releva et donna la convocation.
Peu apres des ordres furent donnés pour l'emmener choisir une chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soshi Mitsuko



Nombre de messages : 34
Localisation : Kyuden Bayushi
Famille : Soshi
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   Lun 6 Nov - 13:18

Suite à la réception d'une lettre la convoquant au Kuyden Bayushi, Mitsuko avait fait ces paquets rapidement. Il faut dire que peu de choses lui appartenait dans la petit pièce où elle vivait, elle n'avait en sa possession que deux kimonos, une sacoche de parchemins, un wakizashi et quelques kokus.
Ses affaires faites, elle alla saluer son maître qui lui tînt ces paroles:


Mitsuko, jusqu'à ce jour et malgrès ta timidité tu as fait honneur à la famille Soshi, tâche qu'il en soit de même lorsque tu sera dans le Kyuden Bayushi.

S'inclinant devant son maître, elle prit la route pour se rendre au fief de la famille Bayushi. Arrivant devant le Kyuden Bayushi, elle s'arrêta prise de stupeur à la vue du nombre de personnes qui s'agitaient. Elle repera une personne au mileu de la foule qui donnait des ordres, il devait surement s'agir de Bayushi Gonkuro, l'intendant du Kuyden Bayushi.

Prenant son courage à deux mains, elle s'inclina devant l'intendant en ayant préalablement pris le soin d'épousseter son kimono de voyage, tendant la convocation.


Gonkuro sama, je me nomme Soshi Mitsuko et je viens suite à cette convocation.

L'homme prit la lettre, la parcourut du regard et fit signe à un heimins qui se trouvait là.

Mitsuko san, cette homme va vous conduire à votre dortoir.

Mitsuko, ramassa ses quelques affaires et suivit l'homme qui lui avait été désigné, pendant que l'intendant retournait à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant la fête d'Oshogatsu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant la fête d'Oshogatsu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork
» Dépot d'arme/avant poste ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre des Masques :: Zone RP :: Les terres du clan du Scorpion :: Kyuden Bayushi :: Le poste de garde-
Sauter vers: